REVUE DE PRESSE :
brefeco.com PARLE DE griffon

bref eco parle de Griffon

Publié le 4 AVRIL 2017

Lire la version PDF

Griffon réactive sa chasse aux consommateurs

Le design est partout. Il peut même se glisser jusque dans les toilettes… comme avec les hydrochasses de la société stéphanoise Griffon qui ont marqué des généra-tions d’écoliers et de locataires HLM avec leurs colonnes placées au-dessus des cuvettes de WC.

Cette chasse d’eau, conçue par un plombier stéphanois dans les années 1950, a retrouvé des couleurs sous l’impul-sion de deux jeunes dirigeants, amis d’enfance. Alors que le premier, François Mounier, possède une entreprise spéciali-sée dans la fabrication de produits techniques en aluminium pour le bâtiment (Alsolu ; La Ricamarie), le second, Thibaud Elziere a eu envie de se frotter aux réalités industrielles après s’être écrit un nom dans le monde digital avec la banque d’images Fotolia (dont il fut l’un des fondateurs), revendue à Adobe en 2014.

Les deux entrepreneurs n’ont pas lésiné pour relancer ce produit aux qualités étonnamment contemporaines. L’hydrochasse Griffon est fabriquée avec des matériaux nobles : aluminium thermolaqué pour le réservoir, inox et laiton chromé pour la manette, laiton chromé pour le culot.

Avec la manette, l’usager peut contrôler débit, consomma-tion d’eau, un matelas d’air compressé niché dans la partie supérieure du réservoir permettant d’expulser l’eau à une puissance cinquante fois à deux cents fois supérieure à celle d’un système à ????lotteur classique.

Un million d’euros investis. Depuis son rachat début 2016, les deux repreneurs ont injecté un million d’euros dans l’entreprise, le déménagement des ateliers dans des locaux neufs au Chambon-Feugerolles, la modernisation des sys-tèmes informatique et de gestion, le développement de nouvelles gammes et leur promotion sur des salons dédiés à l’architecture, au design et à la décoration.

Après un premier exercice bouclé sur un chiffre d’affaires de 360 000 euros, Griffon entend se déployer plus largement en grande distribution et à l’export. L’ambition est de porter son chiffre d’affaires à 3 millions en 2018, notamment avec des produits haut de gamme, personnalisés. On pourra bientôt « enchâsser » ses propres photos sur le réservoir. Une invitation au voyage, à la rêverie, inattendue dans ces petits coins !